Quand la réalité dépasse la fiction, une scène de mon polar et un article du Monde

Dans le polar que je viens de publier, Si la musique est la nourriture de l’amour, il y a une scène de concert. Rien d’étonnant pour une enquête sur un orchestre symphonique. Il y a aussi cette phrase à propos des spectateurs : « Parmi ceux qui péroraient avec assurance et emphase, bien peu semblaient réellement goûter le musique »

Je ne pensais pas que Le Monde illustrerait mon propos, mais si, c’est fait 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *