Les 12 ans du schmurck numéro 1

Je travaillais paisiblement lorsque le téléphone m’a interrompu :
– Ici le collège, Pierre ne va pas très bien. Il a mal au ventre.

Mal au ventre, le mode inquiétude se débranche aussitôt.

– C’est son anniversaire aujourd’hui, je crois que ça l’énerve.
– Il est très fatigué. Quelqu’un peut venir le chercher.

Je suis donc allée chercher mon fils qui a douze ans depuis les petites heures de ce matin.

Après un interrogatoire rapide, nous avons pu établir un diagnostic. Enervé à l’idée de ces 12 ans imminents et de la xbox 360 modèle elite qui va avec, notre bombe humaine dort très peu depuis plusieurs jours. Sans compter qu’il a récemment changé de vocation. Il ne veut plus devenir cuisinier mais prof de sport. Et, comme nous n’avons pas affaire à un tiède, il s’agite dans tous les sens depuis quinze jours.

Comme les 2 autres garçons de la famille, Pierre tient à  illustrer chacun cette vérité paradoxale : ce n’est pas parce qu’hystérie vient du grec utérus qu’il en faut un pour être hystérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *