Totalement Lynette scavo

Les schmurcks ne sont que deux, mais ils brassent autant d’air, font autant de bruit et de bêises que le quatuor de la plus débordée des desesperate housewives.

La jolie Lili, assistée de son petit ami, de deux baby-sitters talentueuses et de quelques copains a veillé sur le « terrific duo » pendant la semaine que nous avons passée à Montréal.

A notre retour, nous avons entendu un gros ouf et il m’ a été posé une question vu que, comme Lynette, je tiens le rôle de l’infanterie et que la cavalerie arrive souvent après la bataille :
– Ils sont épuisants, ils n’arrêtent jamais. Comment fais-tu pour tenir le coup ?

Pour commencer, je n’ai pas trop le choix. Je les ai voulus, je ne me vois pas les rendre. Sans compter qu’ils ont un charme fou, mes turbulents. Et puis, je ne suis pas une jeune maman, je me sens obligée d’assurer.

Rêver en 4×4

Il est arrivé il y a quelques semaines. Par quel miracle ? Depuis il ne bouge plus de son bout de trottoir. Il finira par tomber en poussière sur place. Quelqu’un paie ses tickets de stationnement résidentiel. Je ne vois pas à quoi il peut lui servir, sinon, s’asseoir dedans la nuit et rêver. 

 Ps : sa couleur orangée un peu sale, ce n’est pas de la peinture, mais de la rouille !